2019-09-ChimiePekin

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Formations 2019-20

PDF
Vous êtes ici :
  • >
  • > L’ENSGTI partenaire de l’Institut Franco-Chinois « Chimie Pékin »

L’ENSGTI partenaire de l’Institut Franco-Chinois « Chimie Pékin »

L'ENSGTI a rejoint le consortium français, partenaire de l’Institut Franco-Chinois (IFC) "Beijing Paris Curie Engineering School", encore appelé "Chimie Pékin"Ce consortium regroupe, à ce jour, cinq écoles de la Fédération Gay Lussac (FGL qui regroupe les 20 écoles françaises de Chimie et Génie des Procédés) : l'ENSCP (Paris, coordinateur), l'ENSIACET (Toulouse), l'ENSCL (Lille), CPE Lyon et donc l'ENSGTI.

L'objectif est de former, "à la française", en partenariat avec la Beijing University of Chemical Technology (BUCT, Pékin), des ingénieurs en chimie et génie des procédés. La formation en six ans est hébergée par la BUCT, sur son campus de Changping.  Les trois premières années sont construites sur le modèle des classes préparatoires françaises, avec un enseignement intensif du français.

Suivent trois années de cycle ingénieur, avec trois spécialités : matériaux, bio-chimie/bio-ingénierie et génie des procédés. Les écoles françaises du consortium seront tout particulièrement impliquées dans les enseignements de spécialité de ce cycle ingénieur ainsi que dans l’ingénierie pédagogique.


Ce projet permettra des échanges variés entre les établissements. Un groupe de vingt à trente  élèves français, issus des CPI FGL (Pau et Lyon) et du lycée Pierre-Gilles de Gennes (Paris), se rendra à Pékin fin octobre 2019 pour un séjour scientifique et culturel d'une dizaine de jours. Les jeunes chinois seront accueillis en France en février 2020. Une fois en place, le cycle ingénieur permettra des échanges d'élèves en mobilité de crédits. Ce projet vise également à établir des collaborations au niveau de la recherche.

L’ENSGTI est fortement investie dans un autre programme en Chine : « Chimie Shanghai »

Jacques Mercadier, ancien directeur de l’ENSGTI et ancien président de la FGL, assure la direction (côté français) du programme « Chimie Shanghai » : l’institut franco-chinois créé par la FGL et la East China University of Science and Technology (ECUST) de Shanghai, après dix ans de programme commun d’échange d’étudiants.

 L’enjeu est de former des cadres de haut niveau, trilingues et biculturels pouvant faciliter le développement en Chine de sociétés françaises et européennes mais, aussi, l’implantation en France de sociétés chinoises soucieuses de se développer internationalement.

 Pendant trois ans, quatre-vingts étudiants chinois suivront, à Shanghai, un programme conforme à celui des classes préparatoires intégrées de la Fédération Gay-Lussac tout en apprenant le Français afin d’atteindre un niveau B2.

 A l’issue de ces trois ans, la moitié d’entre eux viendra en France pour intégrer l’une des vingts écoles d’ingénieur du réseau Gay-Lussac. L’autre moitié poursuivra en Chine des études au sein d’un master.

 La première rentrée s’est bien déroulée et l’inauguration de l’institut aura lieu cet automne.

ENSGTI