2016-06-NL101-ENSGTITransitionEnergétique

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :
  • >
  • > L'ENSGTI à la table ronde de Bordeaux INP sur les enjeux de la transition énergétique

L’ENSGTI à la table ronde de Bordeaux INPsur les enjeux de la transition énergétique

Le 7 juin dernier, l’ENSGTI a participé à la table ronde organisée par le groupe Bordeaux INP Aquitaine, en collaboration avec La Tribune, autour des enjeux majeurs liés à la gestion des ressources, le développement durable et la transition énergétique.

Avec comme grand témoin Arantxa Boden, directrice territoriale de GRDF en Aquitaine, Bordeaux INP souhaitait donner la parole à ses experts : directeurs et enseignants-chercheurs de ses écoles, fortement impliquées dans ces problématiques*.

Au travers de leur expertise scientifique, technologique et pédagogique, ces derniers ont identifié les défis environnementaux, sociétaux et économiques en présence. Ils ont ensuite précisé le rôle que pouvait jouer leurs établissements dans la formation d’ingénieurs capables de répondre à ces enjeux.

L’ENSGTI est intervenue au sujet de la transition énergétique qui consiste à : 

  • consommer mieux en économisant l’énergie (avec des transports plus économes, une performance thermique des bâtiments améliorée, plus d’efficacité dans l’industrie…),
  • produire autrement en préservant l’environnement, avec le développement d’énergies de substitution diversifiées (gaz d’origine conventionnelle ou renouvelable, nucléaire, solaire, géothermie, éolien, hydrogène…), l’utilisation accrue de ressources renouvelables, la réduction des déchets.

Les enjeux ? : maîtriser les technologies, évaluer leur impact et privilégier les plus acceptables socialement.

Sachant qu’il est très difficile de savoir quelles énergies vont persister ou émerger, l’ENSGTI délivre à ses élèves un socle scientifique très large sur ces questions. Qu’il s’agisse de la production, du stockage ou du transport des énergies, il faut qu’ils connaissent les différentes sources possibles : des énergies renouvelables aux ressources plus traditionnelles. Ils auront ensuite, en tant que spécialistes de l’efficacité énergétique, à s’adapter aux évolutions.

Leur bonne connaissance du monde socio-économique leur permettra de mieux appréhender ces mutations, tout comme le fait d’avoir bénéficié d’une formation en prise avec la recherche et l’innovation. C’est aussi le message qu’a porté Joris Donadieu, diplômé de l’ENSGTI, invité de cette table ronde.

En effet, le LaTEP (Laboratoire de thermique, énergétique et procédés), rattaché à l’ENSGTI et membre de l’institut Carnot ISIFOR, reste à la pointe des questions énergétiques, travaillant notamment sur la géothermie, les matériaux à changement de phase et le stockage souterrain.

L’ENSGTI forme ainsi des ingénieurs capables de préparer le monde de demain, en étant plus respectueux de l’environnement et en donnant à tous un accès responsable à l’énergie.

 

*L'ENSGTI, l’ENSCBP, l'ENSEGID et l'ISABTP font partie des 8 écoles d’ingénieurs publiques du Groupe Bordeaux INP Aquitaine. Elles sont toutes reconnues pour leurs formations d'excellence et pour leur dynamisme en termes de recherche et transfert de technologie.