2017-03-VoyageEtudeQuebecMastertourisme

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :
  • >
  • > Le master "Tourisme" de l’UPPA part se confronter aux réalités du terrain de son projet au Québec

Le master "Tourisme" de l’UPPA part se confronter aux réalités du terrain de son projet au Québec

Le 26 mars, la promotion de 2ème année de master Tourisme de l’UPPA s’envolera pour le Québec. Au programme, non pas une semaine de vacances mais l’aboutissement d’une année de travail.

Des méthodes inédites au service d’un projet de grande envergure

Depuis septembre 2016, les étudian(es) du master 2 "Tourisme" se sont impliqué(es) dans un projet de grande ampleur qui concerne Shawinigan, petite ville à 1h30 de Montréal : la mise en place de la première édition d’un événement pensé autour des sports de nature.

La difficulté du travail résidant dans la méconnaissance du territoire québécois, les étudiant(es) ont travaillé en partenariat avec la promotion "Tourisme" de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

« Pendant toute la durée du projet, nous avons pu échanger avec les étudian(es) de l'université partenaire ainsi qu’avec d'autres prestataires à travers des visioconférences régulières, ce qui nous a permis de récupérer des données et des informations plus spécifiques au territoire de Shawinigan », explique Denisa, étudiante à Pau. Cet usage de la visioconférence pour faire travailler deux groupes d’étudian(es), en coordination, est original dans le monde universitaire. Sara, étudiante paloise en échange au Québec, raconte que « le partage de connaissances et de points de vue, venant de part et d’autre de l’Atlantique, est très enrichissant, pour les deux classes ».

Les professeurs des deux formations s’accordent sur la côté novateur et formateur de cette démarche. « Ce projet favorise une pédagogie innovante de type « classe inversée » et participe à l’ouverture des étudian(es) à l’international, souligne Olivier Bessy, directeur de formation du master "Tourisme" de l’UPPA. Il s’inscrit dans le cadre de la convention d’échanges qui existe entre nos deux universités et il est en lien avec une réelle demande de l’office de tourisme de Shawinigan. Ce projet a permis aux étudian(es) de découvrir un modèle de développement touristique différent ». François De Grandpré, maître de conférences à l’UQTR, partage cet avis : « Plus de 80 étudiant(es) de premier et de deuxième cycles ont travaillé de concert à trouver des idées inspirantes et innovantes pour cet événement d’envergure qui devrait voir le jour à la fin de l’été 2017. Cette expérience internationale se révèle intéressante sur le plan de la formation et nécessite de relever plusieurs défis techniques, communicationnels, culturels et logistiques ».

Un voyage d’étude pour livrer le travail final

Après avoir établi un diagnostic des particularités du territoire de Shawinigan, puis exposé trois scénarii d’événements adaptés, lors d’une ultime visioconférence, les étudian(es) palois(es) souhaitent maintenant aller découvrir les réalités du terrain. « Tout au long du travail, nous faisions des propositions qui n’étaient pas toujours adaptées. Par exemple, au Québec, il ne fait pas le même temps qu’en France ! A posteriori, ça nous paraît évident, mais plus généralement, c’était tous nos repères qu’il fallait remettre en question. Les visioconférences avec le Québec nous ont aidés à rectifier nos erreurs, mais ce voyage nous permettra de nous confronter directement au territoire, sur lequel nous avons beaucoup lu et appris, mais que nous ne connaissons toujours pas », précise Bertrand.

Le programme de la semaine sera chargé : le groupe commencera par une visite de la ville de Trois-Rivières, où les étudiant(es) de leur classe partenaire leur présenteront le résultat final de leur production sur le projet. L’échange culturel continuera d’ailleurs jusqu’en soirée, puisque les Paloi(es) seront hébergé(es) chez les québécois(es). Le voyage se poursuivra ensuite vers la ville de Shawinigan, où est prévue la présentation du projet devant les représentants de l’office de tourisme, commanditaires du dossier. Les étudian(es) auront également l’opportunité de découvrir les endroits phares de l’événement à venir : le centre-ville, bien sûr, mais aussi le Parc National de la Mauricie ou encore la station de Vallée du Parc, tout en rencontrant les partenaires principaux du projet. Enfin, le voyage se terminera par deux jours de visite de la ville de Montréal, couplés de rencontres avec les acteurs de l’organisation touristique montréalaise.

Les étudiant(es) palois(es) investi(es) dans le projet de A à Z

Outre leur implication dans le travail universitaire, les Paloi(es) se sont impliqué(es) pour pouvoir rendre ce voyage possible : ils/elles ont participé à l’organisation concrète du programme et ont mené diverses actions pour s’auto-financer. « C’est important et formateur pour nous de mener ce projet jusqu’au bout, explique Charlène. C’est une chance que nous offre l’UPPA, par le soutien financier et le cadre qu’elle donne au voyage. Nous souhaitons donc la saisir pleinement. » Le projet sera d’ailleurs suivi jusqu’au bout par une étudiante paloise qui effectuera son stage de fin d’études à Shawinigan pour participer à l’organisation de la première édition de l’événement, qui aura lieu en septembre 2017.