Parcours métiers de la Recherche

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

"UPPA Connect"

"UPPA Connect" : renforcer les liens entreprises-étudiants

L’UPPA lance sa plate-forme "UPPA Connect" permettant de créer un réseau professionnel entre les entreprises du territoire, les étudiants et les anciens étudiants devenus des professionnels. En savoir plus

Actualités

    • UE Libres

      Inscriptions aux semestres impairs aux UE libres à partir du mardi 12 septembre 2017 (7h)

      Lire la suite

Témoignages
Voir les témoignages de nos étudiants

 

 

Vous êtes ici :

Parcours métiers de la Recherche

Présentation

Présentation

Cette formation entend avant tout doter les étudiants d’une solide culture historique, notamment par l’étude des quatre périodes traditionnelles (ancienne, médiévale, moderne, contemporaine) et l’acquisition de compétences variées. Afin de favoriser la culture générale et l’insertion professionnelle, cette formation généraliste laisse une large place à d’autres disciplines (anthropologie, géographie, lettres, langues, sociologie…).

Dans le cadre de la Démarche Qualité de l’UPPA, un effort particulier a été porté aux pratiques pédagogiques (pédagogie active, suivi individualisé des étudiants, priorité au contrôle continu, aide à la construction des parcours personnels…). Afin de compléter leur formation et d’élargir leur horizon culturel, les étudiants sont fortement incités à partir au moins un semestre dans une université étrangère (accords Erasmus, dispositif transfrontalier); en fin de 2e année, ils peuvent réaliser un stage.

 

 

Objectifs

Les objectifs majeurs de la licence d’histoire sont les suivants :

- L’acquisition des connaissances solides (vocabulaire et concepts, chronologie, bibliographie et historiographie…) et plus généralement une compréhension des grands problèmes et enjeux historiques;

- Le renforcement de l’esprit critique, des capacités d’analyse et de synthèse;

- Le développement des qualités rédactionnelles par la maîtrise des exercices académiques fondamentaux de la discipline historique (dissertation, commentaire de documents, mais aussi fiches de lectures…);

- L’amélioration de la prise de parole (exposés, interrogations orales, entretiens);

- La maîtrise des outils de communication (TICE) et d’au moins une langue étrangère.

 

Savoir-faire et compétences

A l’issue de la formation, les compétences attendues des diplômés sont:

- Maîtriser la rédaction écrite et la présentation orale en français et en, au moins, une langue vivante étrangère. Rédiger un texte argumenté et développer un esprit critique tout en conservant une capacité de synthèse

 - Effectuer des recherches documentaires et scientifiques rigoureuses et précises afin d'identifier et de classer les sources documentaires et archivistiques.

  - Concevoir et réaliser des fiches documentaires afin d'alimenter des bases de données locales ou nationales dans le domaine de l'histoire.

  - Elaborer des programmes d'enseignement ou de formation couvrant les quatre périodes historiques afin de transmettre leurs connaissances à divers publics, dont des élèves de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur.

  - Encadrer des groupes de visiteurs, vulgariser la connaissance historique en fonction du public, faire découvrir des lieux patrimoniaux, d'exposition ou de musées.

  - Utiliser les outils informatiques (base de données, tableur) nécessaires à  la gestion et au traitement des données.

  - Elaborer des outils visuels (notamment des diaporamas pour vidéo-projection), destinés à l'enseignement et à la médiation culturelle.

Informations supplémentaires

Les enseignants assurent des permanences et apportent leurs conseils en cas de difficultés d’adaptation ou de méthodologie.

 Un informaticien de l’UFR de LLSHSS, pour des cours d’informatique pour historiens ;

SCUIO-IP pour l'UE PPE en licence 1 et plus largement pour les actions d'insertion professionnelle;

DN-Artice pour les plateformes Webcampus et Elearn ;

ODE pour les données utilisées en Conseil de perfectionnement de la formation;

Cellule Démarche Qualité pour le soutien aux actions qualité en licence.

TIC-TICE, pédagogie numérique;

La plupart des enseignements s’appuient sur des présentations visuelles (powerpoint principalement) et sur une articulation avec le web-campus dans lequel les enseignants déposent des outils pour l’accompagnement des CM ou des TD (bibliographies, documents   présentés en cours, cours pour les étudiants qui n’ont pu les suivre,   corrections des exercices réalisés en TD, correction d’examens, etc.)

Le conseil de perfectionnement est constitué d’un représentant de la mairie de Pau, du directeur de l’Office National des Anciens Combattants des Pyrénées-Atlantiques, d’un enseignant du Lycée Louis Barthou et d’enseignants-chercheurs de l’équipe pédagogique. Le rôle du conseil de perfectionnement est de suggérer d’éventuelles améliorations de l’offre de formation, de son pilotage et favoriser les passerelles entre la formation et le monde professionnel.

Une commission paritaire se réunit deux fois par an et rassemble les enseignants responsables pédagogiques, la secrétaire pédagogique et les représentants des étudiants. Elle permet de faire remonter les suggestions et les critiques des étudiants et de trouver des solutions aux éventuels litiges.

http://ode.univ-pau.fr/live/Demarche_qualite

Programme

Contenu de la formation

La formation est organisée dans l’esprit d’une spécialisation progressive.

Au cours des trois années de licence, les étudiants s’initient aux quatre périodes de la discipline historique dans le cadre d’UE fondamentales qui articulent à la fois cours magistraux (24 heures par semestre), Travaux dirigés (de 22 à 26,5 heures) et accompagnement personnalisé (colles).

Font également partie des enseignements obligatoires : méthodologie du travail universitaire, initiation à l’historiographie, usage de l’informatique en histoire, préparation du projet professionnel.

Parallèlement, des cours de langue et d’expression écrite sont assurés.

En S1, 10 crédits ECTS sont consacrés à l’introduction des autres disciplines des Sciences Sociales et humaines (Sociologie, Géographie et Histoire de l’Art) et au S2, 5 crédits sont dédiés à des enseignements d’autres disciplines de Sciences Sociales et Humaines, de Lettres et de Langues.

Par la suite, par le jeu des options dans l’EC « Approche d’une spécialisation » et dans l’EC libre, les étudiants, conseillés par l’équipe pédagogique, peuvent dégager des « majeures ». Ceux intéressés par les métiers de l’enseignement sont ainsi orientés vers les options de géographie, ceux qui se destinent à des concours administratifs vers les options de sociologie et de culture générale.

Au cours de la troisième année, les étudiants doivent opérer un choix parmi trois parcours, en fonction de leur projet professionnel.

Le parcours Métiers de la Recherche ouvre principalement sur les Masters Recherche mais aussi sur les Master patrimoine et Musée, sur des masters liés aux Métiers de la culture ou du livre  et sur les masters en Archéologie.

 

L’organisation de larges ouvertures vers d’autres mentions du domaine (S1) et plus largement de l’UFR (S2) autorise des passerelles entre mentions à l’issue de chacun des semestres de la première année. Les étudiants peuvent conserver l’acquis de leurs crédits ECTS et changer de discipline, profitant des enseignements d’introduction qu’ils ont suivis.

 

Volume horaire de la formation : parcours métiers de l’enseignement : 1543 h

 

Volume des compétences communes à l’ensemble des parcours :

 - 127 ECTS / 180 (L1 = 60 + L2=60 + L3= 7)

 

Volume du socle commun de compétences permettant des réorientations :

après la L1 = 26 ECTS/60 :

- 16 au S1 (5+5 ECTS sur les EC découvertes + 2 ECTS LV + 2 MTU + 2 UE libre)

- 10 au S2 (2,5+2,5 sur les EC découvertes + 2 LV + 1 PPE + 2 UE libre)

 

après la L2 =  Entre 37 et 45 ECTS/120 :

- Entre 6 et 10 au S3 (2 LV + 2 MTU + 2 UE libre + 4 Approche spécialisation si l’étudiant choisi option de géographie)

- Entre 5 et 9 au S4  (2 LV + 1 Cultures numériques + 2 UE libre + + 4 Approche spécialisation si l’étudiant choisit option de géographie)

Organisation de la formation

Admission

Condition d'accès

Licence 1ère année : pour les titulaires du baccalauréat ou d'un DAEU.

• Licence 2ème année : pour les titulaires d’une 1ère année de licence d'histoire ou par validation d’acquis (étudiants venant d’autres formations).

• Licence 3ème année : pour les titulaires d’une 2ème année de licence d'histoire ou par validation d’acquis (étudiants venant d’autres formations).

 

Pré-requis nécessaires

Maîtrise de la langue; compétences rédactionnelles; esprit de synthèse

Et après

Poursuite d'études

A la fin du 1er semestre de L1, les étudiants ont la possibilité de se réorienter vers une autre licence de l’UPPA ou une filière extérieure.

En fin de L2, ils peuvent choisir de poursuivre en histoire selon les parcours proposés en L3, changer de filière, tenter un concours bac+2 (écoles de journalisme, écoles de commerce, Instituts d'Etudes Politiques…).

Au terme de la licence, les étudiants peuvent poursuivre leur formation dans le cadre de différents masters, notamment au sein de l'UPPA :

Le master "Cultures, Arts et Sociétés"

Le Master Enseignement et la préparation des concours de recrutement du premier et du second degré de l’Education nationale.

Le master professionnel "Valorisation du patrimoine et politiques culturelles territoriales"

 

Poursuite d'études à l'étranger

Dans le cadre du programme Erasmus +, les étudiants peuvent effectuer au moins un semestre à l’étranger à partir de la licence 2.

Insertion professionnelle

Réussite des étudiants : la revanche des petites universités

 

http://ode.univ-pau.fr/live/Insertion_professionnelle/Bac3L3#HIST

Contact(s)

Composante

Lieu(x) de la formation

  • Pau

Plus d'infos

Crédits ECTS 0

Public concerné

  • Formation initiale
  • Formation continue

Effectif 0

Stage Facultatif (3 à 5 jours)

A télécharger

Plaquette (587 Ko)