UE 32 Nature et société

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Actualités

    • UE Libres

      Du 12 septembre (7h) au 24 septembre (23h) vous devez vous inscrire à une UE libre pour les semestres impairs (S3, S5)

      Lire la suite

"UPPA Connect" : renforcer les liens entreprises-étudiants

L’UPPA lance sa plate-forme "UPPA Connect" permettant de créer un réseau professionnel entre les entreprises du territoire, les étudiants et les anciens étudiants devenus des professionnels. En savoir plus

UE 32 Nature et société

Présentation

Nature et société

Cette UE s'attache à mettre en lumière par des cours puis en débat par des ateliers les manières dont les sociétés sont saisies de la question environnementale à travers les problématiques de nature dans la ville, de paysage, de biodiversité et de transition énergétique et écologique.

EC 321 –  Le cours – Y. POINSOT (10 h CM) et J. Y. PUYO (10 h CM)

Le cours d'Y. Poinsot vise à doter les étudiants d'une assise conceptuelle solide sur le sens des termes biodiversité, conservation de la nature, transition énergétique, transition écologique, examinés sous l'angle géographique. Il doit permettre que leur mobilisation dans un cadre professionnel ultérieur soit adossée à une vision claire des contenus scientifiques et des enjeux sociaux, politiques et géographiques, qu'ils recouvrent.

Et pour sa part, le cours de JY Puyo s’intéressera à l’évolution allouée à la Nature en ville au cours du temps, depuis les préoccupations hygiénistes du début du XIXe siècle jusqu’aux politiques de verdissement ou encore d’agriculture urbaine, telles qu’elles se développent de nos jours « en tous points du globe ». Aussi, différentes études de cas illustreront-elles son contenu (Addis-Abeba, Bogota, Montréal, Mexico-DF, Ho-Chi-Minh Ville, Tokyo, entre autres).

 

EC 322 – L’atelier –, E. BIGANDO (15h TD), H. DOUENCE (9 h TD) et Y. POINSOT (6 h TD)

Les séances visent à mettre les étudiants en position de "distance critique" sur des notions molles couramment mobilisées dans la littérature du champ environnemental ("déchets, ressource, pollution, sauvage…") et sur des problématiques renvoyant plus spécifiquement à la question du paysage et celle de la nature en ville. Les séances prévoient la présentation par un binôme d'étudiants d'une mise en question critique d'un texte, d’une problématique ou d’un terme, puis de la mise en perspective des enjeux qui lui sont associés, avant de "défendre" cette analyse critique face au public constitué par la promotion.

L'objectif est d'apprendre à distinguer les éléments de "solidité factuelle ou conceptuelle", lorsqu'ils existent, des approximations ou incertitudes, et des enjeux que ces notions et problématiques recèlent. Dans les missions ou les débats auxquels leurs fonctions professionnelles ultérieures les confronteront, les participants à ces ateliers seront ainsi capables d'identifier, pour mieux les gérer, les pièges que constituent les représentations inégalement partagées, donc susceptibles d'interprétations et par là sujets à contestations et controverses.

 

 

Volume horaire

  • CM : 20 h
  • TD : 30 h

En bref