EC7 Poétique du récit de voyage (1550-1800)

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Actualités

    • Journées d'immersion à l'UPPA du 22 au 26 octobre 2018

      Inscriptions du 1er au 7 octobre - L'Université propose aux lycéens de terminale de venir suivre des cours parmi ses étudiants afin de découvrir les formations et l'environnement de travail universitaire.

      Lire la suite

    • UE Libres

      Du 10/09/2018 au 23/09/2018 vous devez vous inscrire à une UE libre pour les semestres impairs (S3, S5).

      Lire la suite

Trouver une formation

Vous êtes ici :

EC7 Poétique du récit de voyage (1550-1800)

Présentation

Poétique du récit de voyage (1550-1800) : L’Histoire du voyage fait en la terre du Brésil (1578) par Jean de Léry lu par l’abbé Prévost en 1757.

(David DIOP)

Comment écrit-on un récit de voyage entre 1550 et 1800 ? S’il n’existe pas de poétique du récit de voyage à proprement parler, semblable par exemple à la poétique de la tragédie chez Aristote, certaines règles du genre se sont progressivement et tacitement instituées. Ainsi, le voyageur est réputé raconter la vérité, non seulement sur ce qu’il a vu, mais aussi sur ce qui lui est arrivé, même si plusieurs années se sont écoulées entre son voyage effectif et le récit qu’il en fait. Malgré cette distance temporelle, le public attend qu’il soit véridique. Progressivement s’est construit, dans les préfaces de récits de voyage, un topos : celui de certifier que tout ce que l’on raconte est vrai et de fonder la légitimité du récit sur cette prétention à la véracité.

Or le voyageur, dès lors qu’il entreprend d’écrire son récit de voyage est tout à la fois le personnage principal de son récit et son narrateur en même temps. Il est le je-narré (le voyageur qu’il fut) et le je-narrant (l’écrivain de son propre voyage). Avant d’être les narrateurs de leur voyage, les voyageurs européens sont aussi les lecteurs de leurs prédécesseurs sur les lieux qu’ils explorent.

Le récit de voyage est donc pris en tenaille entre une certaine « volonté de vérité » (Michel Foucault), affichée notamment dans les préfaces et relevant de l’horizon d’attente des lecteurs, et le récit romancé, souvent rocambolesque d’une aventure individuelle nourrie de ses lectures par le voyageur.

C’est à la lumière de cette tension entre vérité et fiction, que ce cours analysera certains aspects de l’écriture d’un récit de voyage européen au Brésil datant du XVIe siècle : Le voyage fait en terre du Brésil (1578) de Jean de Léry. Nous verrons comment dans le tome 14 de sa compilation de récits de voyage, L’Histoire générale des voyages, l’abbé Prévost rend compte de ce récit. Nous verrons également l’interprétation qu’il en fait et ce qu’elle révèle de ses attentes de lecteur critique en la matière en 1757.

Volume horaire

  • CM : 10 heures

Examens

Contrôle continu

En bref

Crédits ECTS 2

Nombre d'heures 10 heures

Niveau d'étude BAC +5

Période de l'année
Tous les ans

Forme d'enseignement
Cours magistral

Type d'enseignement

  • Etudiants étrangers
  • Formation continue
  • Formation initiale

Date de début des cours
10 septembre 2018

Contact(s)

Composante

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat du Master Poétiques et Histoire Littéraire

Horaires d'ouverture : Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi: 8h45-12h / 14h-17h

Avenue du Doyen Poplawski - BP 1160 Bureau 321 (2ème étage)
64013 PAU CEDEX
Tél : 05.59.40.73.23

Email : masterlec @ univ-pau.fr

Lieu(x)

  • Pau