UE 7: “Arts <—> Discours” (6 ECTS)**

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Actualités

    • Journées d'immersion à l'UPPA du 22 au 26 octobre 2018

      Inscriptions du 1er au 7 octobre - L'Université propose aux lycéens de terminale de venir suivre des cours parmi ses étudiants afin de découvrir les formations et l'environnement de travail universitaire.

      Lire la suite

    • UE Libres

      Du 10/09/2018 au 23/09/2018 vous devez vous inscrire à une UE libre pour les semestres impairs (S3, S5).

      Lire la suite

Trouver une formation

Vous êtes ici :

UE 7: “Arts <—> Discours” (6 ECTS)**

Présentation

Présentation

EC10 : Narrativité musicale et cinématographique (Marie-Noëlle Moyal)

Empruntée au domaine de la critique littéraire, la notion de narrativité peut, dans une certaine mesure, s'appliquer au domaine de la musique qui, par le passé, a su se mettre au service de certaines formes de récit (opéra, poème symphonique, etc.). Le récit cinématographique s'est, quant à lui, d'abord inspiré des modalités d'association musique, texte et spectacle visuel de ces genres musicaux...



 

Genette, Gérard, Figures III, Seuil, 1972.

Genette, Gérard, Fiction et diction, Seuil, 2004.

Chion Michel, L’Audio-vision, Nathan-Cinéma, 2000.

 

EC11 : Discours, histoire, récit: narratologie picturale (Bertrand Rougé)

Sur la base de travaux en cours, il sera question de la manière dont la peinture met en œuvre un récit pictural et un récit de peinture. A travers une réflexion sur la notion de récit, il s'agira de mettre en évidence les stratégies narratives élaborées par les peintres (comment le peintre compose l'istoria). A l'aide d'analyses de tableaux, tant classiques que modernes, voire abstraits, on tentera de cerner les manifestations picturales d'une possible narrativité de la peinture, c'est-à-dire, aussi, comment le tableau produit sa propre voix narrative.

 

EC12 : Rhétorique et art visuel : de l’oxymore à la figure (Bertrand Rougé)

Sur la base de travaux en cours, on s’intéressera à la manière dont il est possible de redécrire des œuvres visuelles à l’aide de notions puisées das le champ de la rhétorique, pourtant conçu au prime abord comme description de figures verbales. On se concentrera sur ces interactions possibles entre discours rhétorique et arts visuels en se concentrant sur la notion ambivalente de figure (à la fois rhétorique et pastique) et sur les rapports entre oxymore et contrapposto.