Histoire des institutions contemporaines

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Actualités

    • UE Libres

      Septembre 2019 : Inscriptions aux UE libres.

      Lire la suite

    • Journée Infosup 2019

      Journée d'information sur les formations post-bac.

      Lire la suite

    • Salon Studyrama : Etudes supérieuresà Bayonne

      Maison des associations, 9h30/17h30 à Bayonne.
      En savoir plus et télécharger une invitation

      Lire la suite

Trouver une formation

Histoire des institutions contemporaines

Présentation

Ce cours a pour objectif d’étudier l’histoire institutionnelle de la France au cours de la IIIe République entre 1870 et la Seconde Guerre mondiale. Cette période est marquée par l’expansion du capitalisme français au sein du pays mais également en dehors au sein des colonies progressivement conquises. Cette expansion économique transforme profondément l’organisation de la vie politique, sociale et institutionnelle française.

Notre cours se subdivisera en deux grandes parties qui s’articuleront chronologiquement autour de la Première Guerre mondiale. Nous étudierons alors dans un premier temps la société de la « Belle époque » entre 1870 et 1914. L’industrialisation et la colonisation permettent un enrichissement général du pays qui ne profitera cependant pas à l’ensemble de la population. Le pays est alors traversé par deux grandes ruptures. En son sein tout d’abord, les inégalités sociales s’accusent et auront d’importantes conséquences politiques. En effet, la vie politique est marquée par la structuration du mouvement ouvrier autour de partis et de syndicats remettant en cause les fondements économiques de la société. Le gouvernement républicain créera alors les institutions pour éviter que les inégalités sociales n’aboutissent à une rupture de la cohésion nationale. C’est dans cette perspective que nous décrirons les institutions de la Troisième République ainsi que les politiques destinées à rallier l’ensemble de la population à l’État républicain (politique sociale, laïcité et nationalité). La seconde rupture concerne la métropole et les colonies. Les principes républicains proclamés en France sont absents de la construction institutionnelle coloniale. Celle-ci se distingue en effet par ses aspects autoritaires et arbitraires. A partir de 1914 nous verrons comment ce schéma institutionnel résistera à la succession de crises qui traverse le pays. De la Première à la Seconde Guerre mondiale en passant par la crise économique de 1929 et la crise sociale de 1936, la Troisième République parviendra à réserver le maintien de ses institutions et des intérêts des classes dominantes de la société.

Volume horaire

  • CM : 18 H

Examens

Contrôle continu

En bref

Crédits ECTS 2

Contact(s)

Composante

Lieu(x)

  • Pau