Agroécologie, agroforesterie, agriculture de conservation

Présentation

Présentation

Le nouveau parcours « Agroécologie, agroforesterie, agriculture de conservation » (3AC) s’inscrit dans un double contexte environnemental et sociétal. D’une part le contexte du dérèglement climatique dû aux émissions de gaz à effet de serre (CO2, méthane, …) et les accidents climatiques de plus en plus fréquents (sécheresses, inondations…) conduisent à repenser l’agriculture et les pratiques agricoles notamment dans le sens de créer des pièges à CO2 et de limiter les effets des accidents climatiques. D’autre part un contexte sociétal et une évolution de la demande des consommateurs notamment pour des modes de productions plus respectueux des ressources naturelles, la terre, l’eau, la biodiversité et des produits plus sains.

Le monde agricole a pris conscience de ces enjeux et les pratiques et techniques respectueuses de l’environnement se développent dans le sens d’une agriculture plus durable. Se développe en particulier une réflexion et des actions collectives autour de l’agro-écologie.

Or la région et le département sont particulièrement dynamiques au niveau agricole. La Région Nouvelle-Aquitaine compte ainsi 67.000 exploitations et regroupe 160 signes officiels de qualité, les Pyrénées Atlantiques ne comptant pas moins de 11.900 exploitations. En outre les politiques publiques encouragent fortement le développement d’une telle agriculture préservant l’environnement.

Le parcours « Agroécologie, agroforesterie, agriculture de conservation » répond ainsi à un besoin émergent très important.

Objectifs

Le parcours 3AC poursuit deux objectifs généraux :

  • Pour les agriculteurs : il s’agit d’être en capacité d’analyser et de conduire un système agricole en agroécologie et/ou en agroforesterie
  • Pour les conseillers et les techniciens : il s’agit d’être capable d’accompagner un agriculteur ou bien un groupe d’agriculteurs dans la réflexion et la mise en œuvre de pratiques en agroécologie et/ou agroforesterie

Savoir-faire et compétences

La formation offerte permet l’acquisition d’un certain nombre de connaissances. Il s’agira notamment de développer une connaissance approfondie :

  • de la vie du sol, le cycle de vie d’un sol, les êtres vivants du sol, l’importance de la matière organique, les déterminants de la fertilité
  • de la structure des sols cultivés
  • des cycles de l’azote, du carbone, de l’eau…
  • du stockage du carbone, des gaz à effets de serre
  • des besoins des plantes cultivées
  • des couverts végétaux 
  • des effluents d’élevage
  • de la complémentarité des systèmes PV/PA
  • des principes de l’agroécologie et notamment du non travail du sol
  • des principes de l’agroforesterie
  • des acteurs
  • de l’agroécologie et de la politique agricole

En outre le parcours AAAC poursuit un certain nombre d’objectifs s’agissant des compétences professionnelles à acquérir :

  • Apporter un diagnostic sur la vie du sol
  • Apporter un diagnostic sur un système de culture et un système d’exploitation
  • Définir des objectifs agronomiques en prenant en considération le système sol/plante /climat
  • Mettre en place un système d’exploitation cohérent au niveau agroécologie
  • Evaluer la viabilité économique des systèmes agroécologique
  • Décider d’un assolement, d’une rotation
  • Décider d’un itinéraire technique propre à chaque culture et tenant compte de la rotation
  • Mettre en œuvre l’implantation des cultures dans les principes de l’Agroécologie
  • Mettre en œuvre l’implantation d’arbres dans les principes de l’Agroforesterie
  • Raisonner le choix d’un couvert végétal, les modalités de son implantation et les modalités de son devenir
  • Evaluer les incidences des pratiques en agroécologie (au niveau agronomique, économique, humain, environnemental)
  • Mettre en place des parcelles de démonstration/expérimentation en Aagroécologie
  • Mettre en place des parcelles de démonstration/expérimentation en Agroforesterie
  • Partager son expérience, participer à un réseau

Informations supplémentaires

Lieux de formation :

  • Maison Familiale Rurale de Mont, 22 rue du vieux Mont - 64300 MONT
  • Université de Pau et des Pays de l’Adour, campus de Pau - avenue de l’Université, 64000 PAU

Contenu de la formation

La formation se déroulera en alternance entre périodes en entreprises et périodes en centre de formation (MFR Mont, UPPA).

Les périodes en centre de formation représentent 14 semaines, soit 70 journées, à raison de 7 semaines de 35h par semestre. Cela représente au total 490 h de présentiel étudiant.

Les stages représentent 15 à 30 semaines sur l’ensemble de l’année.  Ils ont lieu dans des exploitations agricoles pratiquant l’agroécologie, des organismes de développement ou associations, des coopératives ou CUMA (FDCUMA, GIEE). Les lieux de stage sont choisis en fonction de leur implication sur la thématique agroécologie. Les étudiants travaillent concrètement à la mise en œuvre de systèmes agricoles en agroécologie et doivent réaliser un diagnostic de l’entreprise, faire ressortir une problématique et étudier un projet.

Le stage est sanctionné en fin d’année par la rédaction et la soutenance d’un rapport devant un jury composé au moins d’un enseignant et d’un professionnel.

L’année est ainsi découpée :

  • 1er semestre : consacré essentiellement aux connaissances de base, illustrations et aux premières applications des connaissances présentées et acquises - 7 semaines, 35 journées, 245 h, 5 UE, 30 ECTS, 15 coefficients. Le 1er semestre comporte une « UE0 » d’adaptation professionnelle comme dans les deux autres parcours de la licence, permettant ainsi une insertion plus aisée dans la licence professionnelle et facilitant les passerelles pour des étudiants venant d’autres formations spécialisées telles que les BTS ACSE.
  • 2ème semestre : consacré davantage à l’application professionnelle - 7 semaines, 35 journées, 245 h, 5 UE, 30 ECTS, 15 coefficients

 

Semestre 1 : 245h présentiel - 7 semaines

 

Volume horaire

ECTS

Coef.

UE 0 - Adaptation professionnelle – ECTS 0 – Coeff. 0

56h

0

0

-          EC0a – Les modes de production agricole : agriculture de conservation, agroécologie, agroforesterie, agriculture durable (IDEA), ouverture aux différents systèmes (HVE, agriculture raisonnée, agriculture biologique, permaculture...)

-          EC0b – Bases scientifiques : chimie organique, cycle de la matière

-          EC0 c – Dérèglement climatique

-          EC0d – Bases de l’agronomie

-          EC0e – Bases de l’écologie

-          EC0f – Biologie végétale et botanique

-          EC0g – Approche générale de l’exploitation

 

14h CM

 

 

 

 

7h CM

7h CM

7h CM

7h CM

7h CM

7h CM

 

 

UE 1 – Contexte professionnel

49h

6

3

-          EC1a – Environnement économique : économie générale, économie agricole

21h CM

 

3

1.5

-          EC1b – Environnement institutionnel : les institutions et les acteurs, l’écosystème agricole et politique, la PAC, l’évolution de la demande sociétale (citoyens, consommateurs...)

 

28h CM

 

3

1.5

UE 2 - Agronomie

56h

10

5

-          EC 2a : Les bases de l’agronomie : Géologie, pédogénèse ; Les éléments constitutifs d’un sol, observations ; Cycles de l’azote, P, K,  du carbone, de l’eau ; La vie du sol, le fonctionnement des sols cultivés

14h (7hCM, 7hTP)

3

 

 

 

 

1.5

 

 

 

 

-          EC 2b : Les principes de l’agroécologie : Non travail du sol ; Couverts végétaux ; Assolements diversifiés et rotation ; Réduction des traitements

-          EC 2c : Le diagnostic de fonctionnement d’un sol :  Analyse de sol, profil cultural (parcelles/labo) ; Les besoins des plantes cultivées ; Les effluents d’élevage, rapport C/N ; La matière organique dans le sol ; Gestion de la fertilité ; Le matériel agricole pour le travail du sol et pour le non travail du sol (analyse des avantages et inconvénients comparés) ; Désherbage mécanique et réduction des traitements phytos

 

14h

 

 

28h

3

 

 

4

1.5

 

 

2

UE 3 - Ecologie

49h

10

5

-          EC 3a : les écosystèmes : Le fonctionnement d’un écosystème ; Lecture de paysage ; Ecosystème naturel, écosystème cultivé

14h (7hTD, 7hTD)

3

1.5

-          EC 3b : Biodiversité : Auxiliaires et bioagresseurs ; Botanique, plante bio-indicatrice ; Réalisation d’un herbier

14h (7h TD, 7h TP)

3

1.5

-          EC 3c : Diagnostic de la vie du sol : Appréciation de la vie du sol, appréciation de la biodiversité à l’échelle de la parcelle, observations et comptages

 

21h (7h CM, 14h TP)

4

2

UE 4 - Agroforesterie

35h

4

2

-          EC 4a : Les principes de base de l’agroforesterie : Concept et principes de l’agroforesterie ; Les pratiques (en France et dans le monde) ; Les espèces ; L’impact sur le système, en grande culture, en élevage ; Impacts sur l’écosystème, impact sur le stockage de carbone

14h CM

2

1

-          EC 4b : Applications de terrains : Visites, observations et analyses d’expériences d’agroforesterie ; Participation à des plantations et expériences de terrain (« plantons des haies ») ; Ecocontribution

 

21h (7h TD, 14h TP)

2

1

 

Semestre 2 : 245h présentiel - 7 semaines

 

Volume horaire

ECTS

Coef.

UE 5 - Communication

70

5

2,5

-          EC5a – Langues vivantes (anglais ou espagnol)

 

35h (14h CM, 21h TD)

2,5

1,25

-          EC5b – Outils de communication : Développer une communication : sensibilisation, argumentaires ; Partager son expérience, participer à des réseaux…

 

35h (14h CM, 21h TD)

2,5

1,25

UE 6 – Conduite de système en agroécologie

126h

10

5

-          EC 6a : Principes de conduite de système en agroécologie : Principes de régulation par les process naturels ; Le sol, la parcelle, l’exploitation ; Assolement et rotations ; Complémentarité PA/PV ; La conduite des cultures principales et couverts végétaux : choix des espèces, implantations… ; Stratégies de protection des cultures visant à la réduction des produits (IFT minimum)

21h

CM ?

2

1

-          EC 6b : Mises en situations professionnelles : Diagnostics et projets à partir d’analyses de cas concrets (parmi différents systèmes : polyculture élevage, grandes cultures, plantes pérennes, viticulture, maraichage…) , à l’échelle de parcelles et d’exploitations agricoles 

84h :

TD

TP

6

3

-          EC 6c : Appréciation de la dimension économique globale (marges et résultat global, investissements, temps de travail, approche du risque et sécurité du système) ; Valorisation économique des pratiques agroécologiques ; Gestion de la transition (question du doute face à un système à découvrir)

21h :

CM

TD

2

1

UE 7 – Projet tuteuré

49h

5

2.5

EC7 unique : Suivi de parcelles et d’exploitations par groupe de 2/3 étudiants, diagnostics complets à partir d’observations, de comptages, d’analyses puis propositions d’améliorations et de projections pour la campagne et les années à venir.

 

CM

TD

TP

5

2.5

UE 8 – Stage et mémoire

15 à 30 semaines

10

5

 

 

Contrôle des connaissances

Chaque EC et chaque UE (à l’exception de l’UE 0, du projet tuteuré et du stage) font l’objet d’une évaluation sous la forme de contrôle continu. Projet tuteuré et stage font l’objet d’un dossier écrit ou d’un rapport de stage ainsi que d’une présentation orale et d’une soutenance.

S’agissant des règles de compensation et de capitalisation, sont applicables les règles exposées dans la Charte des examens de l’UPPA et dans l’arrêté du 6 décembre 2019 portant réforme de la Licence professionnelle.

Stages

  • Concernant les stages (15 à 30 semaines sur l’ensemble de l’année).

Ils auront lieu dans des exploitations agricoles pratiquant l’agroécologie, des organismes de développement ou associations, des coopératives ou CUMA (FDCUMA, GIEE). Les lieux de stage seront choisis en fonction de leur implication sur la thématique agroécologie. Les étudiants travailleront concrètement à la mise en œuvre de systèmes agricoles en agroécologie. Ils réaliseront un diagnostic de l’entreprise, feront ressortir une problématique puis étudieront un projet.

Le stage est sanctionné en fin d’année par la rédaction et la soutenance d’un rapport devant un jury composé au moins d’un enseignant et d’un professionnel.

Le stage représente 10 ECTS et 5 points de coefficients.

  • Concernant les projets tuteurés (49 heures réparties sur 7 journées au 2ème semetre).

Par petits groupes de 2 ou 3, les étudiants suivront une exploitation agricole sur un équivalent de 7 journées au total. Les projets tuteurés se dérouleront au 2éme semestre. Les étudiants seront amenés à réaliser un diagnostic complet, à l’échelle de l’exploitation agricole et à l’échelle de plusieurs parcelles représentatives. Ils feront ressortir une problématique puis établiront un plan d’amélioration pour les années à venir (investissements nécessaires, assolement diversifié, rotations, itinéraires techniques, aspect économiques et humains…).

Le projet tuteuré représente 5 ECTS et 2,5 points de coefficients.

Condition d'accès

Recrutement sur dossier de candidature :
Dossier à télécharger sur 
APOFLUX UPPA

Première sélection

Date début de candidature : 20 avril 2022
Date de fin de candidature : 31 mai 2022
1ère commission : mi-juin 2022

Deuxième sélection

Date début de candidature : 16 août 2022
Date fin de candidature : 10 septembre 2022
2ème commission : mi-septembre 2022

"Démarches d’inscription" : via le site de l'UPPA.

Situations particulières

Dans les cas suivants, l’inscription est soumise à des démarches préalables :

  • Pour les étudiants en reprise d'études (interruption supérieure à 2 ans) et/ou salariés et/ou demandeurs d'emploi de +28 ans : contacter le service de la Formation continue (For.Co) pour confirmer votre statut étudiant en formation continue.
  • Pour les étudiants étrangers avec diplômes étrangers : contacter les Relations Internationales."

Pré-requis nécessaires

Être titulaire d’un bac + 2 :

  • DEUG (2ème année de licence validée)
  • DUT
  • DEUS
  • BTS, BTSA

* VAE possible pour avoir un niveau Bac+2.

Poursuite d'études

L’obtention de la licence permet la poursuite d’études notamment vers des masters dans le prolongement et/ou en complément des thématiques développées abordée dans cette licence.

Ainsi les étudiants titulaires de la licence peuvent avoir vocation à continuer leurs études afin de devenir ingénieurs agricoles ou ingénieurs agro-alimentaires.

Secteurs d’activité

Les publics et métiers visés sont les suivants :

  • Exploitants agricoles, en exercices ou futurs installés
  • Conseillers d’agricoles des organismes de développement (Chambre d’Agriculture, CIVAM, Association, CUMA…)
  • Techniciens/conseillers d’organismes économiques (Coopératives, négociants…)

Insertion professionnelle

Par définition, la licence professionnelle vise la meilleure insertion professionnelle possible des étudiants. Divers dispositifs sont ainsi prévus :

  • Mise en relation avec les entreprises et organisations susceptibles de recruter dans le domaine d’activité concerné
  • Accompagnement à la définition d’un projet professionnel à travers notamment le projet tuteuré et le stage
  • Accompagnement à la définition d’un projet d’installation
  • Accompagnement à la réflexion à la transition agroécologique sur l’exploitation (pour les agriculteurs et futurs agriculteurs)
  • Insertion dans les réseaux professionnels (agro réseaux 64, …)

Composante

Responsable(s)

Responsable pédagogique

Pierre-Yves ARDOY

Maître de conférences en droit privé - Responsable de la Licence Professionnelle

Email : pierre-yves.ardoy @ univ-pau.fr

Plus d'infos

Crédits ECTS 60

Durée 1 an

Langue d'enseignement Français

Inscriptions
Du 20 avril 2022 au 31 mai 2022

Autre(s) structure(s) partenaire(s)

  • Maison Familiale Rurale de Mont (MFR Mont)
  • Fédération des CUMA (Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole) à travers la FDCUMA 640 (Béarn, Pays Basque, Landes)
  • Chambre d’agriculture des Pyrénées atlantiques à travers Agro réseau 64
  • Arvalis – Institut du végétal
  • INRAE (Institut National de Recherche pour l'Agriculture, l'Alimentation et l'Environnement)
  • AFAF (Association française d’agroforesterie) à travers notamment son programme Agr’eau (programme de développement de la couverture végétale des sols alliant l’agroforesterie et les techniques de conservation des sols)
  • Cerfrance (réseau associatif de conseil et d’expertise comptable en France exerçant notamment en agriculture)