Grands courants historiques

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Formation continue et reprise d'études

Formation continue et reprise d'études

Consultez la liste des formations proposées dans le cadre de la formation continue : formations diplômantes, certifications, préparations, formations courtes et formations sur mesure

Lire la suite

Actualités

Grands courants historiques

Présentation

Programme : Historiographies. Les pratiques historiennes et les sources historiques.

Présentation :

On insistera sur le rôle des grandes écoles historiques dans la construction de l’histoire comme discipline et de ses courants de pensée, puis dans la lecture des sources historiques depuis le XIXe siècle. Les questions de méthode et les enjeux de l’historiographie seront abordés à travers certains thèmes comme l’histoire religieuse, certaines pratiques comme l’histoire sérielle et certains débats tels que faire l’histoire de l’esclavage dans les colonies françaises. Cela nous conduira à aborder les différents discours historiques dans leur évolution et dans leurs problématiques. A partir de là, il sera possible de mieux comprendre l’influence de certaines œuvres comme celle de Fernand Braudel ou celle du sociologue Norbert Élias sur le milieu des historiens. Y sont analysés, l’originalité de l’œuvre de certains historiens (Fernand Braudel, Philippe Ariès, Carlo Ginzburg, François Furet) leur portée, et les débats dans lesquels elle a pu s’inscrire.

Enseignant : Olivier Caporossi

Bibliographie :

  1. Généralités

Audouin Rouzeau  (S.) et alii, Les historiens, Paris, A. Colin, 2003.

Bourde G, Martin H, Les écoles historiques, Paris, Seuil, 1997.

Cadiou (François), Coulomb (Clarisse), Lemonde (Anne), Santamaria (Yves), Comment se fait l’histoire. Pratiques et enjeux, Paris, La Découverte, 2005.

Chartier (Roger)., Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et inquiétude, Paris, Albin Michel, 1998.

Carbonell ch. O., (dir.), Les sciences historiques de l’Antiquité à nos jours, Paris, Larousse, 1994.

Delacroix (Christian), Dosse (François), Garcia (Patrick), Offenstadt (Nicolas) (dir.), Historiographies, Paris, Folio-Histoire, 2010, 2 vol.

Thuillier (G.) et Tulard( J.), Les écoles historiques, Paris, QSJ, 1993.

  1. Parcours d’historiens

Audouin Rouzeau S. et alii, Les historiens, Paris, A. Colin, 2003.

Ariès (P.), Le temps de l’histoire, Paris, Seuil, rééd. 1986 (1954).

Farge (A.), Le goût de l’archive, Paris, Points Seuil, 1989.

 « le parcours d’une historienne », Genèses, n°48, septembre 2002, p. 115-135.

Ginzburg (C.), « L’historien et l’avocat du diable », Genèses, n°53, décembre 2003, p. 113-138 et n°54, mars 2004, p. 112-129.

Le fil et les traces. Vrai, faux, fictif, Paris, Verdier, 2010.

Revel J (pres.), Fernand Braudel et l’Histoire, Paris, Hachette-Pluriel, 1999.

  1. Histoire et sciences sociales

Dosse Fr, Renaissance de l’évènement, Paris, PUF, 2010.

Élias (N.), « The retreat of Sociologists into the Present », Geneses, n°52, septembre 2003, p. 133-151.

Engagement et distanciation, Paris, Fayard, 1993.

Norbert Élias par lui-même, Paris, Fayard, 1991. 

Foucault (M.), L’archéologie du savoir, Paris, Gallimard, 1969.

Dits et écrits, t1et 2, Paris, Gallimard, 2001.

Ginzburg (C.,) Á distance. Neuf essais sur le point de vue en histoire, Paris, Gallimard, 1998.

Veyne P., Comment on écrit l’histoire, Paris, Points-Seuil, 1996.

 

  1. Débats et historiographies

Cosandey (F.) et Descimon (R.), L’absolutisme en France. Histoire et historiographie, Paris, Points-Seuil, 2002.

Chartier (R.), Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et inquiétude, Paris, Albin Michel, 1998.

Corbin A, Historien du sensible, entretiens avec Gille Heuré, Paris, La Découverte, 2000.

Febvre (L.), Combats pour l’Histoire, Paris, A. Colin, coll. Pocket, 1992.

Fleury (L.), Max Weber, Paris, PUF, 2001.

Furet (Fr.), L’atelier de l’Histoire, Paris, Champs-Flamarion, 1982.

Penser la Révolution Française, Paris, Gallimard, 1978.

Gros (F.), Michel Foucault, Paris, PUF, 1996.

Heinich (N.), La sociologie de Norbert Elias, Paris, La Découverte, 1997.

Hobsbawm (E.), Echoes of the Marsellaise. Two Centuries Look Back on the French Revolution, London, Verso, 1990.

Jouhaud (C.), Ribard (D.), Schapira (N.), Histoire, Littérature Témoignage, Paris, Folio-Histoire, 2009.

Solé (J.), La Révolution en questions, Paris, Seuil, 1988.

Raynaud (P.), Max Weber et les dilemmes de la raison moderne, Paris, PUF, 1987.

Revel (J.), Le vocabulaire de Foucault, Paris, Ellipses, 2002.

Vilar (P.), Pensar históricamente, Barcelone, Critica, 1997.

Vovelle (M.), Idéologies et mentalités, Paris, Maspéro, 1982.

Volume horaire

  • Cours Magistral : 12h
  • Travaux Dirigés : 12h

En bref

Crédits ECTS 3.0

Contact(s)

Responsable(s)

Responsable pédagogique Licence 2 Caporossi Olivier

Email : olivier.caporossi @ univ-pau.fr

Lieu(x)

  • Pau