Espaces et sociétés

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Formation continue et reprise d'études

Formation continue et reprise d'études

Consultez la liste des formations proposées dans le cadre de la formation continue : formations diplômantes, certifications, préparations, formations courtes et formations sur mesure

Lire la suite

Actualités

Espaces et sociétés

Présentation

Dans le cadre de l’UE2 « Approfondissement disciplinaire », l’enseignement Espaces et sociétés : enjeux historiques et anthropologiques a pour objectif de familiariser les étudiants avec les liens existant entre les sociétés humaines et les espaces dans lesquels elles sont amenées à vivre.

Il sera ici abordé à travers trois grands thèmes : le premier portera sur les cultures écrites et les cultures orales, le second sur les constructions et reconstructions identitaires et le troisième sur la muséologie des sociétés autres.

Au cours de cet enseignement nous traiterons donc dans un premier temps de la création des sociétés étatiques au Néolithique et des différentes apparitions d’écritures qui en advinrent que ce soit au Moyen Orient ou dans le monde grec.

Nous nous intéresserons ensuite plus particulièrement à l’avènement d’une société de l’écrit, celle de la tradition juive et nous mettrons en parallèle le rapport à l’Histoire qu’il induit avec celui qui relève du concept de « mémoire collective », toujours vivace de nos jours au sein des mondes tsiganes. Nous verrons alors que si, dans le sillage d’une anthropologie liée à la colonisation, le concept de temps mythique est souvent évoqué à propos de sociétés éloignées de l’écrit, il n’en est cependant rien concernant les différents groupes tsiganes, lesquelles sont pourtant dans leur ensemble très peu lettrées.

Paradoxalement, c’est au sein d’un monde très lettré, celui de l’Allemagne des derniers siècles, qu’a pu être élaboré un mythe d’origine du peuple allemand et qui se réfère à de lointains ancêtres venus d’Orient, construction mêlant discours savants et propos politiques sur laquelle les nazis ont pu élaborer leur idéologie racialiste.

A l’opposé de la situation européenne, l’absence d’écritures dans une grande partie de l’Afrique sub-saharienne a oblitéré pendant longtemps toute tentative de construction d’une histoire de ce continent, silence historiographique qui a pu avoir pour effet que, à l’instar de propos récents de responsables politiques, les Africains soient encore souvent perçus comme figés dans un temps immuable, dépourvu d’histoire.  Pourtant, comme nous pourrons en rendre compte, de passionnants travaux historiques et archéologiques permettent depuis quelques décennies de reconstituer un passé africain lointain aussi riche que divers. Ces nouvelles connaissances du passé africain s’inscrivent alors dans la continuité des travaux tout aussi récents relevant de ce qui a pris le nom « d’études post-coloniales » et qui s’interrogent sur les effets de la colonisation, que ce soit autant concernant les  populations colonisées que les nations colonisatrices.

La traite négrière a ainsi provoqué de nouvelles constructions identitaires, que ce soit chez les descendants des dix millions d’esclaves africains qui en on été les victimes, mais aussi, d’une manière plus générale, dans l’ensemble des sociétés vivant en Amérique. Nous verrons alors comment de nouvelles créations musicales, que ce soit en Amérique du Sud ou bien en Amérique du Nord peuvent rendre compte de ces considérables bouleversements culturels.

Enfin, cet enseignement, Espaces et sociétés, abordera la question des représentations muséales de sociétés humaines, qu’elles soient exotiques (Musée du Quai Branly), indigènes (musées de société) ou encore, disparues (musées des génocides de la deuxième guerre mondiale).

 

Bibliographie recommandée

  • Amselle, Jean-Louis, Logiques métisses, Payot, 2010, 3ème édition
  • Clastres Pierre : 1974, La Société contre l'Etat, Seuil, p. 13, 59)
  • Coquio Catherine, Poueyto Jean-Luc, Roms, nomades, Tsiganes : Un malentendu européen, ed. Karthala , 2014
  • Demoule Jean-Paul, Mais où sont passés les indoeuropéens ? Le mythe d’origine de l’Occident, Seuil, 2014
  • Demoule Jean-Paul, Naissance de la figure, L’art du paléolithique à l’âge du fer, Folio Gallimard, 2017
  • Fauvelle François-Xavier, L’Afrique ancienne, De l’Acacus au Zimbabwe, Paris, Belin, 2018
  • Hartog François, Régimes d’historicité, présentisme et expériences du temps, Seuil, 2012
  • Mbembe Achille, Sortir de la grande nuit, Essai sur l’Afrique décolonisée, La découverte, 2010
  • Mosse George, Les fondements idéologiques du Troisième Reich, Calmann-L.vy, 2006 (1964)
  • Scott, James C. Homo Domesticus, Une histoire des premiers Etats, La découverte, 2019

Volume horaire

  • Cours Magistral : 24h

En bref

Crédits ECTS 3.0

Contact(s)

Responsable(s)

Professeur POUEYTO Jean-Luc

Responsable du Parcours 3 LP Intervention sociale et DU. F.L.I. - Docteur en Lettres Anthropologue - Enseignant-chercheur UPPA

UFR L.L.S.H.S. -Collège des Sciences Sociales et Humanités -
Av. du Doyen Poplawski - BP. 1160
64013 PAU CEDEX

Email : jean-luc.poueyto @ univ-pau.fr

Lieu(x)

  • Pau