Analyse des controverses

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Actualités

    • Journée Infosup 2019

      Journée d'information sur les formations post-bac.

      Lire la suite

    • Salon Studyrama : Etudes supérieuresà Bayonne

      Maison des associations, 9h30/17h30 à Bayonne.
      En savoir plus et télécharger une invitation

      Lire la suite

    • UE Libres

      Janvier 2019 : Inscriptions aux UE libres.

      Lire la suite

Trouver une formation

Analyse des controverses

Présentation

Analyse des controverses,
Enseignant : Sébastien Chailleux


Le cours a pour objectif de former les étudiants à l’analyse des controverses en déplaçant leur regard de la Science vers la science en train de se faire. Basées sur une littérature de sociologie des sciences et des techniques et de sociologie de l’expertise, les séances seront organisées autour de la discussion des principaux concepts comme ceux d’acteur-réseau, d’intéressement, symétrie, savoirs profanes, objet-frontière et coproduction. À partir d’une histoire de la sociologie des sciences, le cours aborde la manière dont s’est structuré ce courant de recherche autour de la déconstruction et de la reconstruction des savoirs scientifiques comme objectifs, crédibles ou légitimes. En partant des normes mertoniennes du travail scientifique et du positivisme scientifique, les premiers travaux d’une deuxième vague de sociologie des sciences ont, à partir des années 1970, remis en cause la rationalité scientifique face à l’irrationalité sociale. Les faits scientifiques ont ainsi été disséqués pour mettre en lumière la construction sociale derrière la présentation objectivée par des instruments de mesure (Latour 1979 ; H. M. Collins 1981 ; Bloor 1976). La sociologie de la traduction est allée encore plus loin en décrivant comment le travail scientifique consistait à imposer une frontière entre la nature et la société à travers une alliance entre humains et non-humains sans cesse remise en cause (Callon 1986 ; Akrich, Callon, et Latour 2006). Cette perspective permet d’analyser les controverses scientifiques et techniques comme autant de révélateurs de ce travail de frontière (Gieryn 1983 ; Star et Griesemer 1989 ; Lemieux 2007). On peut ensuite s’intéresser aux réseaux qui se construisent autour de ces controverses pour mieux mettre en avant leurs dimensions éminemment sociopolitiques et afin d’inclure les réflexions sur les savoirs profanes et le rôle des experts dans le conseil politique (Wynne 1989 ; Epstein 1996 ; H. Collins et Evans 2007 ; Delmas 2011 ; Boswell 2009). Le cours est évalué à travers une analyse par groupe d’une controverse choisie au premier cours, comprenant la cartographie des acteurs mobilisés et leurs arguments.

Bibliographie succincte :

- Akrich M., Callon M., Latour B. 2006. Sociologie de la traduction : Textes fondateurs. Paris, Presses de l’École des Mines.

- Bloor D. 1976. Knowledge and Social Imagery. Londres, Routledge.

- Boswell C. 2009. The Political Uses of Expert Knowledge Immigration Policy and Social Research. Cambridge, Cambridge University Press.

- Callon M. 1986. « Some elements of a sociology of translation: domestication of the scallops and the fishermen of St Brieuc Bay ». In Power, action and belief: a new sociology of knowledge?, par John Law, Londres, Routeledge, 196‑223.

- Collins H. Evans R. 2007. Rethinking Expertise. Chicago, University of Chicago Press.

- Collins H. 1981. « Son of Seven Sexes: The Social Destruction of a Physical Phenomenon ». Social Studies of Science 11 (1), 33‑62.

- Delmas C. 2011. Sociologie politique de l’expertise. Paris, La Découverte.

- Epstein S. 1996. Impure Science: AIDS, Activism, and the Politics of Knowledge, University of California Press.

- Gieryn T. 1983. « Boundary-Work and the Demarcation of Science from Non-Science: Strains and Interests in Professional Ideologies of Scientists ». American Sociological Review 48 (6), 781.

- Latour B. 1979. Laboratory life: the social construction of scientific facts. Sage library of social research ; v. 80. Beverly Hills, Sage.

- Lemieux C. 2007. « À quoi sert l’analyse des controverses ? » Mil neuf cents - Revue d’histoire intellectuelle 25 (1), 191‑212.

- Star S., Griesemer J. 1989. « Institutional Ecology, `Translations’ and Boundary Objects: Amateurs and Professionals in Berkeley’s Museum of Vertebrate Zoology, 1907-39 ». Social Studies of Science 19 (3): 387‑420.

Volume horaire

  • CM : 10H

En bref

Contact(s)

Composante

Lieu(x)

  • Pau