Villes intelligentes

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Actualités

    • Journée Infosup 2019

      Journée d'information sur les formations post-bac.

      Lire la suite

    • Salon Studyrama : Etudes supérieuresà Bayonne

      Maison des associations, 9h30/17h30 à Bayonne.
      En savoir plus et télécharger une invitation

      Lire la suite

    • UE Libres

      Janvier 2019 : Inscriptions aux UE libres.

      Lire la suite

Trouver une formation

Villes intelligentes

Présentation

Enseignant : Emmanuel Eveno

Le modèle des « villes intelligentes », pour autant qu’il y en ait un, est en cours d’élaboration. Il a toutefois une histoire, il s’inscrit dans la généalogie de ce que l’on appelait il y a peu les « villes numériques » en Europe, ou « Ciudades Digitales » en Amérique latine (notamment autour de la « Red ibero-americana de las ciudades digitales »), il prolonge à la fois les dynamiques instituées par les débats politiques autour du « développement durable » et ceux portant sur la « société de l’information ». Bien qu’imprécis, fortement discuté, ce modèle des « villes intelligentes » peut se définir par le recours systématique ou en voie de systématisation des acteurs de l’urbain, notamment l’acteur public de référence, aux technologies numériques. Ce recours vise à optimiser le fonctionnement de la ville dans plusieurs directions, en particulier dans la gouvernance et dans la production et mise à la disposition des services urbains adaptés aux besoins de la population. À partir du rôle des acteurs, qu’ils soient politiques (collectivités territoriales, État), économiques ou encore de la « société civile », dans les processus urbains contemporains, on peut caractériser trois grands types de « villes intelligentes » : villes terrains d’expérimentations, villes actrices d’expérimentations, villes dont la population expérimente.

Bibliographie succincte :

-  Ascher F., 2001. La ville hypermoderne ou Ces événements nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs, éd. de l’Aube.

-  Attour A., Rallet A., 2014. « Le rôle des territoires dans le développement des systèmes trans-sectoriels d’innovation locaux : le cas des smart cities », Innovations n° 43, pp. 253-279

-  Belot L., 2017. De la Smart City au territoire d’intelligence(s), Rapport au Premier ministre.

-  Courmont A., 2015. « Open data et recomposition du gouvernement urbain : de la donnée comme instrument à la donnée comme enjeu politique », Informations sociales, n° 191, pp. 40-50

-  Dameri R., Cocchia A. 2013. Smart City and Digital City : Twenty Years of Terminology Evolution, Conference of the Italian Chapter of AIS, ITAIS.

-  Eveno E. 2018. « La ville intelligente : objet au cœur de nombreuses controverses », Quaderni, n° 96, pp. 29-41.

-  Picon A., 2015. Smart Cities. Théorie et critique d’un idéal auto-réalisateur, Editions B2

-  Townsend A., 2014., Smart Cities, Big Data, Civic Hackers, and the Quest for a New Utopia, W. W. Norton & Company.

Volume horaire

  • CM : 10H

Examens

Contrôle Continu

En bref

Contact(s)

Composante

Lieu(x)

  • Pau