UE 21 - Savoir faire/méthodologie

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Formation

Actualités

    • UE Libres

      Du lundi 10 septembre 2018 (7h) au dimanche 23 septembre 2018 (23h) vous devez vous inscrire à une UE libre pour les semestres impairs (S3, S5).

      Lire la suite

Trouver une formation

UE 21 - Savoir faire/méthodologie

Présentation

EC 211 : Transition numérique Niveau 1

Responsable : JP Jambes (10hOO CM / 10h00 TD)

L'UE« Promotion destinations et filières d’excellence » vise à donner aux étudiants une première série des connaissances nécessaires pour réussir la transition numérique du tourisme français.  Cette culture générale numérique porte notamment sur l’analyse des nouvelles solutions et modèles économiques mise en oeuvre par les startups qui bouleversent le paysage touristique mondial avec l’avènement du Web 2.0 et de la mobilité.

 

Economie collaborative, nouvelles plateformes de services, réseaux sociaux ou encore, par exemple, internet des objets et data, cette UE permettra également :

  • De décrire les solutions techniques et les dispositifs réseaux mis en œuvre ;
  • d’analyser les modalités d’exploitation et de régulation de ces solutions par des destinations et filières d’excellence.

Pour cela, l’EC est organisé autour d’une série de travaux personnels, de séminaires et de cours qui permettront aux étudiants de travailler les principales compétences pour engager, participer, suivre ou piloter des campagnes de promotion touristique territoriale. Un accent particulier est également mis dans cette UE sur le management des coopérations entre acteurs publics et privés.

 

L’EC travaille également les nouvelles ressources, notamment numériques, et les innovations socio-économiques, techniques ou environnementales à même d’enrichir les méthodes de promotion des destinations France. Il attache une importance particulière aux solutions à même de mieux diffuser les flux hors des sites touristiques majeurs du pays (Paris par exemple).

 

Cet EC est mené en collaboration avec un panel de professionnels partenaires (OT-CDT-CRT, prestataires touristiques, producteurs associés…)

 Contrôle des connaissances : 25% oral et 75% écrit

 

EC 212 : Recueil et traitement de données

Responsable : C. Venzal

10 h TD / groupe soit 20 h TD

Les méthodes de diagnostic touristique font appel à un raisonnement spatial : cerner les dynamiques urbaines et rurales, prendre en compte chaque type d’acteur, apprécier la concurrence et la complémentarité des activités et enfin hiérarchiser les enjeux en fonction de l’espace et des problèmes étudiés. Pour ce faire, on doit déterminer des éléments concrets d’appréciation permettant de mesurer les contraintes physiques, géographiques, sociales, économiques et touristiques d’un territoire. On utilisera dans cet objectif un outil informatique qui regroupe une multitude d’informations spatialisées : un SIG (Système d’Information Géographique). Un SIG est un outil qui permet de rassembler des informations d’origines diverses et de supports différents, de les superposer, de les croiser, de les sélectionner pour étayer, voire optimiser les décisions et améliorer la qualité du projet et de les afficher sur un document facilement actualisable.

 

Contenu :

Cette formation permet d'approfondir ses connaissances de QGIS, à travers l’utilisation des outils essentiels du logiciel. L’objectif de ce 2e niveau est d’offrir l'opportunité de pouvoir devenir autonome face à ses besoins. Cette formation est flexible, les travaux pratiques inclus dans le cours peuvent être construits à partir des données du diagnostic touristique ou d’enquêtes de terrain. Ce niveau a vocation à pouvoir s'adapter aux besoins et attentes de la formation.

 

Objectifs :

  • Connaître les principales bases de données à caractère territorial au plan français et international ;
  • Traiter les données : collationner des bases d’information de diverses natures et les exploiter isolément ou conjointement, par croisement et fusion de données ;
  • Formuler des requêtes de traitement en langage SQL ou analogue ;
  • Savoir traiter la dimension spatiale, les objets localisés qui ont une certaine forme géométrique qui se prêtent à des opérations spatiales telles que l’intersection, l’agrégation, la recherche de voisinage ou de proximité.

 

  Contrôle des connaissances : 25% oral et 75% écrit

En bref