L’Amérique au cœur d’une nouvelle écriture de l’Histoire (Monde ibérique, XVIe-XVIIe)

  • ECTS

    4 crédits

  • Composante

    Collège Sciences Sociales et Humanités (SSH)

Description

Lope de Vega ne fut ni le premier ni le seul à se livrer à un panégyrique de Philippe II, en affirmant dans la
Octava Maravilla (1618) que « l’on pouvait parcourir le monde en passant par les terres de Philippe » insistant
ainsi sur le pouvoir universel de la Monarchie Catholique, ancrée dans un territoire dont nul n’avait prévu la
dilatation inédite. Cette exaltation du désir ibérique d’aller toujours « plus oultre » avait nourri, avant Lope de
Vega, au cours de la seconde partie du XVIe siècle, une nouvelle historiographie, qui, tout en reprenant partie
des codes des histoires universelles antérieures, avait voulu interroger l’expansion ibérique marquée par
l’irruption de l’Amérique et de l’Asie et proposer au lecteur européen de nouvelles histoires. Ce séminaire
souhaite interroger la construction d’une nouvelle écriture de l’histoire dans le monde hispanique au XVIe et
XVIIe en étudiant notamment comment l’Amérique bouscula l’historiographie. 

Lire plus

Heures d'enseignement

  • L'Amérique au coeur d'une nouvelle écriture de l'Histoire (Monde Ibérique, XVIe-XVIIe). Cours Magistral18h