Séminaire études hispaniques

  • ECTS

    3 crédits

  • Composante

    Collège Sciences Sociales et Humanités (SSH)

Description

EC3 : « L'écriture biographique à la fin du Moyen Age » (F. Guillén)
Un tel séminaire offre l’avantage de trois angles d’attaque : « civilisationnel », littéraire et théorique (donc
extensible pour les étudiants à d’autres manifestations du genre en variations chronologique, géographique ou
générique.
Le mouvement de progression sociale amorcée par les hidalgos caballeros dès le règne d’Alphonse X le Savant
qui s’intensifie sous celui d’Alphonse XI et s’affirme par la politique des souverains de la dynastie Trastamare
reçoit dans le second versant du XVe. siècle un appui décidé de certains intellectuels comme Alfonso de
Cartagena, El Tostado ou Mosén Diego de Valera instaurant un débat sur l’origine et la nature de la noblesse : le
sang ou la vertu ? L’une des conséquences les plus nettes de ce débat proprement social et politique est la
progression d’un genre littéraire ; la biographie chevaleresque, dont les exemples les plus caractéristiques sont
Los fechos del condestable Miguel Lucas de Iranzo, El Victorial de Gutierre Díaz de Games, et la Crónica de Don
Álvaro de Luna de Gonzalo Chacón.
En abordant ces textes sous les rapports de l’histoire et de la sémiologie des genres littéraires autant que du point de vue de l’histoire sociale des élites, notamment castillanes, c’est tout à la fois un champ idéologique et
un champ littéraire qui se dévoilent et invitent à réfléchir au sens et à la valeur accordée par nos sociétés
contemporaines à l’écriture biographique.

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Séminaire études hispaniques Cours Magistral18h