« Adaptation et bande dessinée : comment raconter, au xvi s. et au xxi s., la conquête du Nouveau Monde en texte et en images. Entre réel et imaginaire. » (J. Gallego)

  • ECTS

    3,5 crédits

  • Composante

    Collège Sciences Sociales et Humanités (SSH)

Description

Le roman graphique Florida de Jean Dytar (Delcourt, 2018) est en partie l’adaptation du récit de voyage en latin d’un catholique français converti au protestantisme et réfugié en Angleterre, Jacques Le Moyne de Morgues. Sa Brevis narratio eorum, quae in Florida Americae provincia Gallis acciderunt… (1591) raconte l’aventure malheureuse de Français envoyés en Floride dans les années 1562-1565 (la période globalement retenue pour le cours est celle de 1550-1600 et l’aire géographique est essentiellement celle de la Floride, avec quelques détours par le Brésil pour comparer les expéditions et les œuvres qui en sont issues).

Deux questions, posées en quatrième de couverture, structurent alors Florida : « Comment le réel façonne-t-il les imaginaires ? Comment les imaginaires façonnent-ils le réel ? ». La bande dessinée de Dytar a non seulement pour ambition de raconter aux lecteurs du XXIe s., comme le fit Le Moyne à la toute fin du XVIe s, le Nouveau Monde que se disputent Français, Anglais, Espagnols et Portugais, mais aussi de raconter le contexte historique des guerres de religion dans lequel l’œuvre émergea, ainsi que le contexte éditorial du développement de l’imprimerie et de la gravure grâce auquel l’œuvre se diffusa, quitte à subir quelques transformations. C’est aussi la question même de la possibilité ou de l’impossibilité du dire qui est au cœur de l’œuvre puisque Jacques Le Moyne choisit d’abord pendant des années de se taire suite au traumatisme qu’il avait vécu en Floride. Et c’est enfin le dit qui nourrit l’œuvre : d’abord celui de Jacques Le Moyne sur ce Nouveau Monde qui appartient à son passé, puis celui de Jean Dytar sur le récit de Le Moyne et sur la part de fiction insérée à l’Histoire, nourrissant son roman graphique aussi bien de nombreuses œuvres textuelles et graphiques d’époque (celles de Guillaume Le Testu, André Thevet, René de Laudonnière et Jean de Léry) que de romans contemporains (Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin), d’expositions contemporaines (Floride, un rêve français, Musée de La Rochelle, 2012) et d’essais universitaires de spécialistes de la période (Dytar s’appuyant tout particulièrement sur les travaux de Frank Lestringant, qui a d’ailleurs écrit la postface de Florida).

Des exemplaires de l’œuvre au programme pourront être directement empruntés pour la durée du séminaire avant le premier cours (20 ex. disponibles pour le prêt, prendre contact avec l’enseignante en amont). Les autres ouvrages seront accessibles en BU.

L’évaluation consistera en un dossier, éventuellement accompagné d’une présentation orale durant le séminaire.

Lire plus

Heures d'enseignement

  • Approches croiséesCours Magistral18h